Une contribution de Rodolphe Lachat
Qui ne connaît pas Barbie ? Faisant fi des modes et des révolutions, balayant d’un revers d’articulation les critiques sur sa superficialité manifeste, ses mensurations lunaires et son influence nocive, elle reste la poupée la plus vendue au monde. Symbole de l’Occident jusqu’à la lie, Barbie a incarné, depuis sa création en 1959, toutes les facettes du rêve américain à destination du cerveau des petites filles globalisées : princesse, vétérinaire, cosmonaute, working girl, cavalière, star du cinéma et de la chanson... Mais toute libérée fut elle, le premier jouet aux formes d’adultes devait demeurer une femme, une vraie. Elle ne pouvait donc décemment rester très longtemps célibataire.
plus