Une contribution de Hélène Strohl
Le rapport entre les médecins et les malades a été profondément transformé par l’obligation faite aux premiers de « dire la vérité au malade ». Cette injonction sape le rapport de confiance qu’ils pourraient nouer, Car à l’échange entre humains mortels, on substitue la froide vérité des moyennes statistiques. Empêchant ainsi chaque mourant de vivre sa fin de vie en instant éternel.
plus