Une contribution de Claudia Attimonelli
La rue est aussi le lieu habité par les personnes qui n’ont que cet endroit où vivre. C’est le cas, par exemple, des clochards et des personnes sans domicile fixe : les nomades métropolitains. Cette condition de vie a généré depuis longtemps des phénomènes d’esthétisation qui se sont manifestés, notamment, dans la mode et dans d’autres styles de vie, langages, médias. Il s’agit d’une tension constante bien que parfois insaisissable et floue. Certains signes sont en même temps des révélateurs d’un malaise existentiel, mais deviennent aussi, aujourd’hui, des formes caractérisant les nouvelles figures du cool ou du chic. Le clochard-chic semble en être la figure la plus puissante et significative.
plus