Une contribution de Jean-François Mattéi
L’art contemporain se reconnaît à sa prétention à esthétiser n’importe quel objet pour en faire une chose, une situation ou un événement censés relever de l’art. Echappant au domaine artistique, ces tentatives sont les manifestations d’un art de la régression, c’est-à-dire un art barbare : le Barb-Art. Le refus de la dimension artistique est le signe de la tentation destructrice qui traverse l’art contemporain et certaines de ses productions, renvoient au nihilisme latente de nos société et à ses penchants barbares.
plus