Une contribution de Nello Barile traduite par Emilie Berthelot
Dans la société contemporaine, la mentalité néo-totalitaire est perçue comme un phénomène culturel de grande ampleur qui investit les dimensions limitrophes de la politique, de l’économie et de la communication contemporaine. Le nouveau totalitarisme post-démocratique est beaucoup plus subtil, diffus et moléculaire par rapport à ses formes classiques. Il pénètre dans les interstices et se niche dans les recoins. L’objectif du pouvoir dans ses variations est ainsi de multiplier la diversité, la dispersion et parfois même la perversion.
plus