Une contribution de Christophe Gibout
Si les traceurs sont devenus des figures de plus en plus ordinaires de l’urbain, leur fabrique quotidienne de l’urbanité via une pratique ludosportive questionne tout un chacun. L’éphémère de leur inscription dans l’espace n’en traduit pas moins une expérience corporelle et un rapport au lieu qui combine esthétique et politique, suggérant une aspiration à ré-enchanter le monde.
plus