Une contribution de Chloé Charliac
Le régime alimentaire des danseurs suscite généralement beaucoup de fantasmes liés à un imaginaire de la privation qui se fonde sur le schéma corporel stéréotypé de la danseuse classique à la silhouette fine et élancée. Cette vision d’une vie ascétique intrigue, nourrit une curiosité qui fait en général sourire les danseurs, même si cela les agace aussi : “Quand je rencontre quelqu’un à un dîner, que l’on me demande ce que je fais dans la vie et que je dis que je suis danseur, la première réflexion va être de dire “à bah celui-là, il doit être au régime !”
plus