Une contribution de Michel Maffesoli
Le paradoxe n’est qu’apparent : il y a une intime liaison entre l’illumination et la ténèbre. S’enfoncer dans la nuit peut être une expérience conduisant à la lumineuse transcendance divine. Le néant est, aussi, une propédeutique à l’Être. Les mystiques l’ont souvent souligné : la transmutation est à ce prix.
plus