Michaël Valmore Dandrieux est, avec Vincenzo Susca, l’un des directeurs éditorial des Cahiers Européens de l’imaginaire, une revue située à Paris, qui a comme nous pour ambition d’explorer l’imaginaire européen. Cacao Europa, acronyme de Culture, Art, Créativité, Alchimie & Opinion, s'entretiennent avec MVD sur l'histoire des Cahiers.

Cacao : Peux-tu te présenter s’il te plaît ?
Michael V. Dandrieux : Je m’appelle Michaël, je suis le directeur éditorial des Cahiers européens de l’imaginaire depuis six ans, ce qui curieusement ne me semble pas si long. Je suis sociologue, je dirige une société d’informatique depuis le tout début du XXIe siècle.

Cacao : Que pourrais-tu nous dire à propos des Cahiers ?
MVD : Les Cahiers européens de l’imaginaire… C’est intéressant, parce que j’ai toujours envie de dire “Les Cahiers”, au pluriel, et je ne sais pas si je devrais dire « Les Cahiers est une revue » ou « Les Cahiers sont une revue » ce qui pourrait faire croire qu’il y en a une multitude, qu’il existe plein de Cahiers plutôt qu’un seul.

Toute l'interview sur le site de Cacao Europa (http://cacaoeuropa.com/2014/07/29/interview-mvd/)

Cacao: Could you introduce yourself?
Michael V. Dandrieux: My name is Michael, I have been the executive editor of Les Cahiers Européens de l’Imaginaire for the last six years, which doesn’t seem all that long oddly. I’m a sociologist, and I’ve been running an IT company since the very beginning of the twenty-first Century.

Cacao: Could you tell us about Les Cahiers?
MVD: Les Cahiers Européens de l’Imaginaire... It’s interesting, because I always want to say “Les Cahiers”, which is plural, and I don’t know if I should say “Les Cahiers is a review” or “Les Cahiers are a review”, which makes you think that it’s a multitude, that there exist many Cahier instead of just one book.

plus