.gc-sentinel { position: relative; -moz-border-radius: 2px; border-radius: 2px; margin:50px; position: relative; background:#f9f9f9; font-family:"HelveticaNeue", helvetica, arial, "Lucida Grande", Geneva, Verdana, sans-serif; -webkit-box-shadow: 0px 1px 1px 0px rgba(50, 50, 50, 0.4); -moz-box-shadow: 0px 1px 1px 0px rgba(50, 50, 50, 0.4); box-shadow: 0px 1px 1px 0px rgba(50, 50, 50, 0.4); display: table; } .gc-sentinel:after { position:absolute; top:10px; right:10px; content:"×"; color:rgba(0, 0, 0, 0.2); cursor:pointer; } .gc-sentinel:after:hover { color:rgba(0, 0, 0, 1); } .gc-sentinel dfn { border-bottom:1px dotted #999999; font-style:normal; } .gc-sentinel dfn:hover { color:#FFFFFF; } /* Flag */ .gc-sentinel-flag { width:60px; height:140px; display: table-cell; margin:0 40px 0 0; background:#000; padding:10px; color:#fff; text-align:center; position:relative; } .gc-sentinel-flag:before{ position:absolute; top:50%; left:50%; color:#fff; width:50px; height:50px; background:rgba(0, 0, 0, 0.2); margin:-25px 0 0 -25px; border-radius:50%; font-size:30px; line-height:50px; font-weight:bold; } /* Colours */ .gc-sentinel-flag.ok { background:#01B255; color:#01B255; } .gc-sentinel-flag.debug { background:#1B44B2; color:#1B44B2; } .gc-sentinel-flag.notice { background:#FFD059; color:#FFD059; } .gc-sentinel-flag.warning, .gc-sentinel-flag.strict { color:#FFD500; } .gc-sentinel-flag.parse { background:#FFD059; color:#FFD059; } .gc-sentinel-flag.parse:after { content:"?" } .gc-sentinel-flag.error { background:#FF1A02; color:#FF1A02; } .gc-sentinel-flag.error:after { content:"!" } /* Lines */ .gc-sentinel-title { font-size:16px; padding:30px 30px 10px 30px; font-weight:bold; } .gc-sentinel-descr { padding:0 30px 30px 30px; font-size:12px; white-space:pre-wrap; margin:0; } .gc-sentinel-descr pre { white-space:pre-wrap; color:#999; margin: 10px 0 0 0px; padding: 5px 0 5px 10px; border-left:1px solid #ccc }
Notice
  • What went wrong : Undefined variable: withdate
  • file : /home/ceaqsorb/lescahiers/www/cei/content/people/people.html.php
  • line : 5
  • ">
    Alain Mons est anthropologue et Professeur à l’université Bordeaux Montaigne, où il est membre du Mica. Il s’intéresse aux conditions de la perception dans les espaces contemporains constitués par les agencements entre la ville sensible, les arts, les corps en situation, les nouveaux médias, l’imaginaire diffus et l’expérience intime. Parmi ses livres : _Les lieux du sensible. Villes, hommes, images_ (CNRS Éditions, Paris 2013) ; _Paysage d’images. Essai sur les formes diffuses du contemporain_ (L’Harmattan, Paris 2002) et _L’Ombre de la ville. Essai sur la photographie contemporaine_ (la Villette, Paris 1994).

    Alain a publié dans Les Cahiers

    • La rue latérale

      Des créateurs d’images, vidéastes et cinéastes, attirent notre attention vers une fiction du temps de la rue où des pratiques imaginaires alternent visuellement la présence et l’absence des êtres et des choses. La rue est ainsi considérée de biais, à travers les braconnages visuels qu’ils opèrent. L’intime s’y révèle paradoxalement comme un contrepoint à l’espace public, dans un battement entre l’ici et l'ailleurs. Abordons la rue contemporaine par les subjectivités, de manière latérale, afin d'accéder de façon radicale du dedans au dehors.

    • cei6_alainmons

      Cindy Sherman Le bestiaire des identités

      La création hybride de Cindy Sherman nous invite à un voyage très étrange dans un
      bestiaire des identités, où le vrai et le faux se troublent au point de nous déconcerter.
      L’artiste américaine se met en scène en ses multiples métamorphoses iconographiques,
      convoquant les bêtes féroces et désopilantes de son inconscient. Elle propose une
      mascarade du narcissisme à travers les stéréotypes de son corps jusqu’aux images
      de la décomposition organique.

    La nuit

    Selon la mythologie nordique, la fin des temps viendra quand Fenrir détruira le soleil. Nos civilisations redoutent la fin de leurs lumières : chaque nuit est une menace d’éternité, disait Bachelard. Mais elles prospèrent aussi en elles. Tout « entre chien et loup » est un refuge pour les espèces sauvages, les barbares et les anomiques. Un moment de grandes permissions, de dépenses, d’excès et de licences de vivre. La nuit sait accueillir. Sociologues, anthropologues, écrivains, photographes, illustrateurs, peintres, clubbers, poètes, couche-tards, dormeurs, rêveurs, graffeurs, cataphiles, midnight snackers, somnambules, portes-lanternes ajoutent leur encre aux pages encore blanches du 10e numéro des Cahiers européens de l’imaginaire. Levez vos couvre-feu !