.gc-sentinel { position: relative; -moz-border-radius: 2px; border-radius: 2px; margin:50px; position: relative; background:#f9f9f9; font-family:"HelveticaNeue", helvetica, arial, "Lucida Grande", Geneva, Verdana, sans-serif; -webkit-box-shadow: 0px 1px 1px 0px rgba(50, 50, 50, 0.4); -moz-box-shadow: 0px 1px 1px 0px rgba(50, 50, 50, 0.4); box-shadow: 0px 1px 1px 0px rgba(50, 50, 50, 0.4); display: table; } .gc-sentinel:after { position:absolute; top:10px; right:10px; content:"×"; color:rgba(0, 0, 0, 0.2); cursor:pointer; } .gc-sentinel:after:hover { color:rgba(0, 0, 0, 1); } .gc-sentinel dfn { border-bottom:1px dotted #999999; font-style:normal; } .gc-sentinel dfn:hover { color:#FFFFFF; } /* Flag */ .gc-sentinel-flag { width:60px; height:140px; display: table-cell; margin:0 40px 0 0; background:#000; padding:10px; color:#fff; text-align:center; position:relative; } .gc-sentinel-flag:before{ position:absolute; top:50%; left:50%; color:#fff; width:50px; height:50px; background:rgba(0, 0, 0, 0.2); margin:-25px 0 0 -25px; border-radius:50%; font-size:30px; line-height:50px; font-weight:bold; } /* Colours */ .gc-sentinel-flag.ok { background:#01B255; color:#01B255; } .gc-sentinel-flag.debug { background:#1B44B2; color:#1B44B2; } .gc-sentinel-flag.notice { background:#FFD059; color:#FFD059; } .gc-sentinel-flag.warning, .gc-sentinel-flag.strict { color:#FFD500; } .gc-sentinel-flag.parse { background:#FFD059; color:#FFD059; } .gc-sentinel-flag.parse:after { content:"?" } .gc-sentinel-flag.error { background:#FF1A02; color:#FF1A02; } .gc-sentinel-flag.error:after { content:"!" } /* Lines */ .gc-sentinel-title { font-size:16px; padding:30px 30px 10px 30px; font-weight:bold; } .gc-sentinel-descr { padding:0 30px 30px 30px; font-size:12px; white-space:pre-wrap; margin:0; } .gc-sentinel-descr pre { white-space:pre-wrap; color:#999; margin: 10px 0 0 0px; padding: 5px 0 5px 10px; border-left:1px solid #ccc }
Notice
  • What went wrong : Undefined variable: withdate
  • file : /home/ceaqsorb/lescahiers/www/cei/content/people/people.html.php
  • line : 5
  • ">
    Rodolphe Lachat est l’éditeur du premier numéro des Cahiers européens de l’imaginaire sur la Barbarie. Il quitte son poste de directeur éditorial aux éditions du CNRS pour revenir aux choses sérieuses et fonde un label voué à la publication de beaux livres autour de la culture geek et pop, Huginn & Muninn, des noms des deux corbeaux d’Odin, la mémoire et l’imagination, qui, chaque matin, survolent les neuf mondes et en rapportent les nouvelles justes et les nouvelles inventées. Parmi ses dernière publication, Ken, ma vie de boyfriend idéal (Paris 2011).

    Rodolphe ical a publié dans Les Cahiers

    • cei4_rodolphelachat

      Barbie et Ken, la love story du royaume en plastique

      Qui ne connaît pas Barbie ? Faisant fi des modes et des révolutions, balayant d’un revers d’articulation les critiques sur sa superficialité manifeste, ses mensurations lunaires et son influence nocive, elle reste la poupée la plus vendue au monde. Symbole de l’Occident jusqu’à la lie, Barbie a incarné, depuis sa création en 1959, toutes les facettes du rêve américain à destination du cerveau des petites filles globalisées : princesse, vétérinaire, cosmonaute, working girl, cavalière, star du cinéma et de la chanson... Mais toute libérée fut elle, le premier jouet aux formes d’adultes devait demeurer une femme, une vraie. Elle ne pouvait donc décemment rester très longtemps célibataire.

    • cei3_rodolphelachat

      Le Sith, le souffle et les électrodes

      Star du grand et du petit écran, vedette de publicités et de milliers de produits officiels ou frauduleux, récupéré de part et d’autre, moqué ou vénéré, Dark Vador (Darth Vader), Seigneur noir des Sith, est aujourd’hui une icône de la culture populaire. Déshumanisé, rappelant les heures noires de l’histoire récente, symbolisant tout à la fois le mauvais mage que le tyran du futur, maîtrisant aussi bien la technologie de demain que les pratiques magiques d’antan (la Force), il personnifie toutes les peurs, ancestrales et à venir.

    La nuit

    Selon la mythologie nordique, la fin des temps viendra quand Fenrir détruira le soleil. Nos civilisations redoutent la fin de leurs lumières : chaque nuit est une menace d’éternité, disait Bachelard. Mais elles prospèrent aussi en elles. Tout « entre chien et loup » est un refuge pour les espèces sauvages, les barbares et les anomiques. Un moment de grandes permissions, de dépenses, d’excès et de licences de vivre. La nuit sait accueillir. Sociologues, anthropologues, écrivains, photographes, illustrateurs, peintres, clubbers, poètes, couche-tards, dormeurs, rêveurs, graffeurs, cataphiles, midnight snackers, somnambules, portes-lanternes ajoutent leur encre aux pages encore blanches du 10e numéro des Cahiers européens de l’imaginaire. Levez vos couvre-feu !